Inflammation : lutter contre la douleur

Saviez-vous que le terme arthrite englobe environ une centaine d’affections différentes ? Ces rhumatismes se manifestent par des douleurs aux articulations, aux ligaments, aux tendons ou encore au système osseux. L’inflammation en est le symptôme le plus répandu. Si un massage à l’Aloe Vera peut soulager la douleur momentanément, il ne suffit pas à traiter ces problèmes d’inflammations.

Comment survient l’inflammation ? Quelles sont les différentes formes de l’arthrite ? Comment traiter les douleurs causées par cette maladie ?

Qu’est-ce que l’inflammation ?

L’inflammation est une réaction naturelle du système immunitaire face à une agression. L’agression peut être extérieure à votre organisme (infection, microbe, brûlure, présence d’allergènes, blessure …) ou bien interne à celui-ci. L’inflammation se manifeste par une forte douleur, un gonflement et/ou une rougeur au niveau de la zone concernée.

En cas d’agression, votre organisme mobilise des cellules du type des globules blancs, qui se répartissent le travail pour détruire l’agresseur. Ces cellules multifonctionnelles produisent des molécules qui dilatent vos vaisseaux sanguins afin de préparer l’acheminement du sang. Résultat des courses : une forte chaleur ou une rougeur au niveau de l’inflammation. Cette dernière dure le temps nécessaire, c’est-à-dire jusqu’à l’élimination du microbe, de la blessure ou de l’infection.

Il arrive parfois qu’une inflammation se déclenche automatiquement, et ce de manière chronique, sans aucune raison apparente. Ces inflammations chroniques arrivent surtout lorsque vous souffrez d’un problème de santé : arthrite, diabète, maladies cardiovasculaires, dépression, obésité, asthme, allergies, cancer, douleurs chroniques … L’inflammation chronique peut également être causée par une réaction anormale du système immunitaire qui attaque l’organisme sain. On parle alors de maladie auto-immune, la plus répandue étant la polyarthrite rhumatoïde.

 

L’arthrite : une maladie sous différentes formes

Il existe deux formes principales d’arthrite : la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose.

La polyarthrite rhumatoïde, aussi appelée arthrite rhumatoïde, est la plus fréquente des arthrites chroniques. Si vous êtes une femme, vous avez deux à trois fois plus de risques que les hommes d’en souffrir. La polyarthrite rhumatoïde se manifeste dès l’âge adulte, aux alentours de la quarantaine, et concerne majoritairement les articulations des mains, des poignets, des genoux et des pieds. Les autres articulations de votre corps, épaules, coudes, nuques, mâchoires, hanches, chevilles … peuvent également être touchées. Cette maladie auto-immune entraîne souvent l’inflammation de plusieurs articulations en même temps. Elles gonflent, provoquant de fortes douleurs, qui apparaissent généralement le soir, lorsque vous êtes au repos.

Avec le temps, vos articulations risquent de s’abîmer et de se déformer. C’est pourquoi adopter une alimentation anti-inflammatoire est très recommandé, et ce, dès que les premiers symptômes apparaissent.

La deuxième forme d’arthrite les plus répandues est l’ostéoarthrite. Plus connue sous le nom d’arthrose, elle se caractérise par une dégradation du cartilage et des inflammations chroniques. La douleur se déclenche lorsque l’articulation est en mouvement et s’atténue lorsque celle-ci est au repos.

Fort heureusement, il existe de nombreux remèdes naturels contre l’inflammation : un régime adéquat et l’activité physique !

 

Régime anti-inflammatoire

Adopter une alimentation anti-inflammatoire vous permet de lutter contre les symptômes de l’arthrite. Très riche en oméga 3, le régime anti-inflammatoire ressemble beaucoup au régime méditerranéen. Il est réputé pour renforcer votre système immunitaire et rendre votre organisme plus résistant. Aussi, il diminue les risques de maladies inflammatoires et de maladies à composantes inflammatoires, comme les maladies cardiovasculaires, le syndrome de l’intestin irritable, les maladies auto-immunes, le cancer, l’asthme, la maladie d’Alzheimer …

Il est fortement conseillé de consommer à chaque repas des fruits et des légumes. Les aliments alcalins comme les blettes, les brocolis, le céleri et l’avocat sont à favoriser. Les poissons gras tels que le saumon, le thon, le maquereau ou les sardines doivent se trouver dans votre assiette au moins trois fois par semaine. Pour vos assaisonnements, utilisez plutôt de l’huile de colza, plus riche en oméga 3 que l’huile d’olive. Enfin, le curcuma est un anti-inflammatoire puissant, alors n’hésitez pas à le cuisiner à toutes les sauces. À bannir de votre alimentation les aliments transformés. À noter que l’alimentation n’a que peu d’influences sur les maladies inflammatoires déclarées. Cependant, ces régimes sont efficaces en prévention.

 

Le sport pour contrer l’inflammation

La pratique d’une activité sportive permet de lutter contre le surpoids mais aussi contre les capitons, ces substances inflammatoires, notamment responsables de la cellulite. En mouvement, vous permettez à votre corps d’être plus oxygéné. Attention, la solution est, comme toujours et comme dans tout, dans l’équilibre – 30 minutes d’activité sportive par jour sont amplement suffisantes.