La transplantation de microbiote fécale

Sous ce nom médical et scientifique se cache un procédé innovant : une greffe de matière fécale. Promettant le traitement de pathologies intestinales, la transplantation de matière fécale pourrait même s’étendre à de plus larges pathologies. Et si nos intestins contenaient les médicaments de demain ?

Le microbiote en question

Le microbiote ou flore intestinale est constitué d’un ensemble de micro-organismes contenu dans nos intestins (majoritairement des bactéries). Comme nos empreintes digitales, le microbiote est considéré comme une réelle empreinte personnelle, chaque individu possédant un microbiote qui lui est propre. L’équilibre de notre flore intestinale, c’est-à-dire l’étroite relation entre l’ensemble des micro-organismes qui y cohabitent est connu comme ayant un effet bénéfique sur notre santé. En effet, il existe une étroite relation entre le microbiote et l’organisme afin d’assurer des fonctions essentielles, comme la digestion des aliments par exemple.                                                                                                                                                                                                                       

INTÉRÊT ET PREUVES SCIENTIFIQUES

Il a été prouvé que le déséquilibre du microbiote, aussi appelé dysbiose, pouvait être impliqué dans certaines maladies gastro-intestinales (syndrome de l’intestin irritable, maladie de Crohn, etc.), dans les déséquilibres métaboliques (obésité, diabète de type 2), ou encore immunitaire (allergies). (1)

C’est dans ce sens que des chercheurs étudient les souches qui seraient protectrices pour notre microbiote, dans le but de proposer des « probiotiques », c’est-à-dire des compléments alimentaires ou aliments contenant des espèces bactériennes identifiées comme bénéfiques et protectrices, afin de palier à certains déséquilibres.

Partant de ce constat, l’hypothèse suivante a donc émergé chez certains chercheurs : si l’équilibre du microbiote est protecteur, pourquoi ne pas transplanter directement un microbiote considéré comme « sain » chez des personnes malades ? De cette démarche ont abouti les premiers essais de transplantations fécales chez des sujets atteints d’infections à Clostridium difficile multi-récidivantes. (2) Cette bactérie déséquilibre le microbiote et entraine des diarrhées très sévères. Responsable de la majorité des diarrhées acquises en milieu hospitalier en France, USA et Canada, celle-ci est de plus en plus difficile à traiter du fait de sa résistance aux antibiotiques conventionnels. (3,4)

Le concept de transplantation de microbiote fécal (FMT) est donc né. La définition de l’Agence National de Sécurité du Médicament (ANSM) est la suivante : « La FMT consiste en l’introduction des selles d’un donneur sain dans le tube digestif d’un patient receveur afin de rééquilibrer la flore intestinale altérée de l’hôte. » Pour le receveur, plusieurs voies d’administration sont aujourd’hui possibles, sonde nasale, coloscopie, lavement, ou plus rarement gélules. En d’autre terme, grâce à la transplantation fécale, le patient retrouve un microbiote sains et équilibré.

Le traitement par FMT des infections à Clostridium difficile multi récidivantes est donc aujourd’hui la seule indication thérapeutique recommandée par l’ANSM, ayant des taux de succès de l’ordre de 80 à 90%. (5) D’autres pathologies représentent des cibles potentielles, telles que par exemple les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), les troubles fonctionnels intestinaux, l’obésité, les maladies métaboliques et auto-immunes, les désordres neuropsychiatriques.

 

point reglementaire 

 A ce jour, le microbiote fécal n’a pas de statut réglementaire bien défini et il est par défaut considéré comme un médicament, de par son objectif thérapeutique. Comme tous médicaments, sa fabrication doit donc être contrôlée et réalisée en toute sécurité afin de garantir la sécurité des selles qui vont être transmises au receveur. Les procédures de sélection et de qualification des selles doivent encore être étudiées et évaluées de façon rigoureuse. Tout comme un échantillon de sang est contrôlé dans le cadre d’un don de sang !

 

Vers des « dons » de selles ? 

Les volontaires qui participent aux premiers essais de dons de selles sont rigoureusement sélectionnés, via des questionnaires très précis, entretien approfondi avec un médecin ainsi qu’un bilan complet du sang et des selles. Les collectes sont analysées pour éliminer tout risque de contamination du receveur. Faire don de ses selles dans le cadre d’un essai clinique permet de faire avancer la recherche dans ce domaine et permettra à terme de développer d’autres indications thérapeutiques. Peut-être arriverons-nous un jour à donner nos selles tout comme nous pouvons donner notre sang ? La recherche doit encore avancer et progresser pour évaluer les effets d’une telle pratique. 

 

RÉFÉRENCES:

  1. Landman C, Quevrain E. Gut microbiota: Description, role and pathophysiologic implications. REVUE DE MEDECINE INTERNE. 2016 Jun;37(6):418–23.
  2. van Nood E, Vrieze A, Nieuwdorp M, Fuentes S, Zoetendal EG, de Vos WM, et al. Duodenal infusion of donor feces for recurrent Clostridium difficile. N Engl J Med. 2013 Jan 31;368(5):407–15.
  3. Ricciardi R, Rothenberger DA, Madoff RD, Baxter NN. Increasing prevalence and severity of Clostridium difficile colitis in hospitalized patients in the United States. Arch Surg. 2007 Jul;142(7):624–31; discussion 631.
  4. Loo VG, Poirier L, Miller MA, Oughton M, Libman MD, Michaud S, et al. A predominantly clonal multi-institutional outbreak of Clostridium difficile-associated diarrhea with high morbidity and mortality. N Engl J Med. 2005 Dec 8;353(23):2442–9.
  5. ANSM. La transplantation de microbiote fecal et son encadrement dans les essais cliniques. 2014;15                                                                                                                                                

 

 Auteur: Hélène Chevallier, Biofortis – Mérieux Nurisciences

Si vous souhaitez participer à une étude sur la FMT, nous vous invitons à cliquer sur le lien ici